Canada's Original Think Tank

Allocation canadienne pour enfants

Allocation canadienne pour enfants

Allocation canadienne pour enfants

L’honorable Art Eggleton : J’ai une question complémentaire sur l’Allocation canadienne pour enfants. Le gouvernement a pris une sage décision en optant pour l’indexation. Il va sans dire que cette mesure aidera un grand nombre d’enfants.

Le gouvernement soutient que le programme permettrait de sortir 300 000 enfants de la pauvreté. Cependant, comme plus d’un million d’enfants vivent dans la pauvreté au Canada, qu’entend-il faire pour la majorité des enfants qui vivront encore dans la pauvreté?

Le sénateur Harder : Je remercie de nouveau le sénateur de sa question. Je vais faire deux commentaires. Pour ce qui d’indexer les prestations à l’avance, il a tout à fait raison : cela profitera énormément aux familles canadiennes, tout particulièrement, comme je l’ai dit plus tôt, à celles qui ont un revenu moins élevé.

Par exemple, en indexant deux années à l’avance les prestations et en renforçant l’Allocation canadienne pour enfants, un parent seul qui a deux enfants et qui gagne 35 000 $ par année aura à sa disposition 6 500 $ de plus par année, libre d’impôt. C’est une mesure importante.

L’honorable sénateur a raison. On ne doit pas s’arrêter là. D’autres mesures doivent être prises pour venir en aide aux personnes les plus défavorisées de la société; ce n’est pas le seul programme pouvant répondre aux besoins des démunis. Je félicite l’honorable sénateur du travail qu’il accomplit relativement au salaire minimum et au revenu annuel garanti. Ce sont des mesures que le gouvernement examine actuellement, puisqu’il s’est engagé à alléger le fardeau de la classe moyenne. La prise de mesures qui ont remédier à la pauvreté dans l’ensemble du pays demeure une priorité, et le gouvernement profitera de toutes les occasions qui s’offrent à lui, dans la mesure où les budgets le permettent, pour remédier à ce problème.