Canada's Original Think Tank

Citation au Mur d’honneur du Collège militaire royal pour Norman Bruce « Ike » Buchanan

Citation au Mur d’honneur du Collège militaire royal pour Norman Bruce « Ike » Buchanan

Citation au Mur d’honneur du Collège militaire royal pour Norman Bruce « Ike » Buchanan

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables sénateurs, le week-end dernier, j’ai eu l’honneur d’assister à la cérémonie de citation au Mur d’honneur tenue au Collège militaire royal du Canada, à Kingston, en Ontario. À cette occasion, le nom du lieutenant-colonel Norman Bruce « Ike » Buchanan, du Nouveau-Brunswick, a été inscrit sur le mur.

Il s’agit d’un honneur amplement mérité. Après avoir obtenu son diplôme du Collège militaire royal, le lieutenant-colonel Buchanan a servi avec distinction pendant la Seconde Guerre mondiale. Il a été affecté en Afrique du Nord, en Italie et en France, où il se trouvait lors de l’invasion du jour J en Normandie. Au cours de ses années de service, il a obtenu la Croix militaire pour actes d’extrême bravoure exécutés lors d’opérations actives contre l’ennemi. Plus tard, il a reçu une autre Croix militaire, qui est une barrette apposée sur sa première Croix militaire. Croyez-le ou non, honorables sénateurs, le lieutenant-colonel Buchanan s’est vu décerner une troisième Croix militaire pour actes d’extrême bravoure exécutés lors d’opérations actives contre l’ennemi. Le roi George VI lui a remis personnellement la Croix militaire assortie de deux barrettes. Le lieutenant-colonel Buchanan a donc reçu trois Croix militaires soulignant ses actes pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les citations qui accompagnent ces récompenses sont impressionnantes. La première se lit comme suit : « Tout au long de l’opération, il a été une source d’inspiration pour ses hommes. » Et voici un extrait de la citation qui relate ses actes en Normandie : « Pendant ces quatre jours, le capitaine Buchanan a fait preuve de sang-froid et de détermination, ne se souciant absolument pas de sa propre sécurité et donnant l’exemple à tous […] ». Il n’est donc guère étonnant qu’il ait été décoré pour ses excellents états de service en tant qu’officier.

Je tiens à souligner que seulement 18 Canadiens ont reçu la Croix militaire assortie de deux barrettes — autrement dit, trois Croix militaires —, et M. Buchanan est le seul officier d’artillerie canadien à avoir reçu cette distinction lors de la Seconde Guerre mondiale.

Après la guerre, c’est le sens du devoir et des responsabilités de M. Buchanan qui l’ont amené à siéger à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, d’abord à titre de député d’arrière-ban, puis à titre de ministre des Terres et des Mines.

Après son passage sur la scène politique provinciale, il a été élu au poste de conseiller dans sa ville natale, St. Stephen, au Nouveau-Brunswick, puis au poste de maire en 1965.

Malheureusement, M. Buchanan est mort en 2008, mais sa fille, Gale MacDonald, ses enfants et ses petits-enfants étaient présents pour la cérémonie qui a eu lieu au Collège militaire royal la fin de semaine dernière. Ce fut pour moi un grand privilège d’y être aussi pour rendre hommage à un grand Canadien et un compatriote néo-brunswickois.