Canada's Original Think Tank

Rapport du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones (Budget—étude sur les nouvelles relations entre le Canada et les Premières Nations, les Inuits et les Métis)

Rapport du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones (Budget—étude sur les nouvelles relations entre le Canada et les Premières Nations, les Inuits et les Métis)

Rapport du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones (Budget—étude sur les nouvelles relations entre le Canada et les Premières Nations, les Inuits et les Métis)

L’honorable Lillian Eva Dyck: 

Merci, honorables sénateurs. Je dirai simplement quelques mots sur le sujet. Il s’agit d’une demande de budget qui financera une activité prévue le 6 juin 2018. Ce forum est appelé « Vision autochtone au Sénat ».

Nous invitons huit ou neuf jeunes de partout au pays. Nous tentons de bien représenter les genres, les régions et les trois groupes autochtones : les Premières Nations, les Inuits et les Métis. Nous organisons l’activité pour une troisième fois. Cette année, nous avons reçu environ 350 candidatures, parmi lesquelles nous devions choisir 8 ou 9 participants. C’était une tâche des plus difficiles, car tous les candidats étaient des gens brillants, très instruits et très motivés qui faisaient preuve d’engagement au sein de leur communauté.

Je n’aime pas me vanter, mais quand le Comité des peuples autochtones a commencé à inviter des leaders de la jeunesse, en 2011, nous avons invité les leaders des plus grandes organisations autochtones du pays. Nous avions donc reçu les leaders de la jeunesse à l’Assemblée des Premières Nations, au sein de la nation métisse du Canada, et cetera. Cette initiative nous a permis de nous rendre compte qu’il faut absolument que la jeunesse autochtone soit représentée dans les travaux de notre comité, et c’était pour nous une occasion de favoriser cela.

En 2016, pendant notre étude sur le logement dans le Nord, nous avons rencontré des jeunes de Kuujjuaq qui nous ont vraiment impressionnés. Nous avons alors déterminé qu’il fallait vraiment permettre aux jeunes de se faire entendre au Sénat.

Lorsque la Direction des communications du Sénat a été restructurée et a commencé à jouer un plus grand rôle au Sénat, cette équipe a reconnu l’importance de nos initiatives et en a fait la promotion en lançant l’initiative Vision autochtone au Sénat. Cette initiative a connu un franc succès. Le modeste budget de 1 900 $ sert principalement à payer les frais d’accueil et à retenir les services d’aînés pour aider les jeunes que nous accueillons ici.

Voilà pour la brève mise en contexte.