Canada's Original Think Tank

Félicitations à l’honorable Lillian Eva Dyck à l’occasion de son obtention d’un prix pour l’ensemble de son œuvre lors du banquet des femmes de distinction du YWCA

Félicitations à l’honorable Lillian Eva Dyck à l’occasion de son obtention d’un prix pour l’ensemble de son œuvre lors du banquet des femmes de distinction du YWCA

Félicitations à l’honorable Lillian Eva Dyck à l’occasion de son obtention d’un prix pour l’ensemble de son œuvre lors du banquet des femmes de distinction du YWCA


L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables sénateurs, demain soir, à Saskatoon, en Saskatchewan, le YWCA tiendra son banquet des femmes de distinction. À cette occasion, notre collègue l’honorable Lillian Dyck se verra décerner un prix pour l’ensemble de son œuvre.

Il va sans dire que Lillian Dyck mérite un tel honneur. Ses réalisations avant et après sa nomination au Sénat ont amélioré la vie d’innombrables Canadiens et ont été largement reconnues.

Elle a reçu le prix national d’excellence décerné aux Autochtones pour les sciences et la technologie; la médaille commémorative du centenaire de la Saskatchewan; le prix « Women of the Dawn » des Premières Nations de la Saskatchewan pour les sciences et la technologie; ainsi qu’un doctorat honorifique de l’Université du Cap-Breton.

On ne s’attend à rien de moins de notre collègue. Quiconque connaît Lillian Dyck peut témoigner de ses principes et de son pouvoir de persuasion.

Elle s’est battue bec et ongles pour qu’une enquête soit menée sur la tragédie des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées. Au cours de cette bataille, qui a parfois dû lui sembler très pénible, elle a réussi à persuader d’autres personnes de se joindre à son appel en faveur de la tenue d’une enquête nationale. Ses efforts ont porté fruits : la commission d’enquête prévoit publier son rapport final dans quelques semaines seulement.

La sénatrice Dyck continue de défendre la cause des personnes dont la voix n’est pas entendue. Sa plus récente entreprise, le projet de loi S-215, visait à obtenir que les juges envisagent la possibilité d’imposer des peines plus sévères aux délinquants qui commettent des crimes violents contre des femmes ou des filles autochtones.

Ce projet de loi, adopté au Sénat, a été défait à l’autre endroit. La sénatrice Dyck a été très déçue de cette issue, mais elle ne s’est pas laissée décourager et elle prépare déjà sa prochaine démarche dans ce dossier.

Chers collègues, la sénatrice Dyck a dit elle-même qu’elle n’était pas tout à fait prête à recevoir un prix pour l’ensemble de son œuvre. Je suis persuadé, effectivement, qu’elle va encore accomplir beaucoup de bonnes choses et je me réjouis de voir la suite. Je vous invite à vous joindre à moi pour féliciter notre amie et collègue la sénatrice Lillian Dyck de s’être vu décerner ce prix pour l’ensemble de son œuvre et lui souhaiter du succès dans tout ce qu’elle entreprendra.

Des voix : Bravo!