Canada's Original Think Tank

Hommage – Le décès de l’honorable Pierre De Bané, C.P.

Hommage – Le décès de l’honorable Pierre De Bané, C.P.

Hommage – Le décès de l’honorable Pierre De Bané, C.P.

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables collègues, c’est avec tristesse que je prends la parole aujourd’hui pour rendre hommage à notre ami et ancien sénateur, l’honorable Pierre De Bané. Son décès, le 9 janvier dernier, représente une perte irréparable pour nous et pour tous les Canadiens et les Canadiennes. Il a été un fonctionnaire incomparable qui a exprimé ses opinions pendant 45 ans au sein du Parlement.

[Traduction]

Arrivé au Canada en tant que réfugié, il était animé d’un fervent optimisme par rapport à l’avenir du Canada et les réalisations éventuelles de son peuple. Sa carrière de politicien était mue par un sentiment de responsabilité envers son prochain. Il disait souvent qu’étant lui-même un étranger, il était reconnaissant qu’on l’ait reçu au Canada. C’est cette gratitude qui a fait naître chez lui un sentiment sincère d’obligation envers ses concitoyens canadiens.

En 1968, lorsqu’il a été élu dans la circonscription de Matane, au Québec, il est devenu le premier député d’origine arabe. Durant les relâches parlementaires de son premier mandat, il attachait sa roulotte à sa voiture et parcourait les chemins de sa circonscription, s’arrêtant dans chaque village afin de s’entretenir avec les électeurs. Ses efforts ont été récompensés : il a été réélu aux quatre élections subséquentes.

Notre ancien collègue a servi au sein du Cabinet de Pierre Elliot Trudeau à titre de ministre des Approvisionnements et des Services, ministre de l’Expansion économique régionale et ministre d’État responsable des relations extérieures. Il a aussi été ministre des Pêches et des Océans, où il a joué un rôle de premier plan dans la fondation de l’Institut Maurice-Lamontagne, l’un des grands centres francophones du monde dans le domaine de la recherche en sciences de la mer. Quelque 300 personnes y travaillent dans 70 laboratoires, à bord de navires de la Garde côtière canadienne.

En 1984, on l’a nommé au Sénat, où il a servi en adhérant aux mêmes principes qui l’avaient si bien servi à l’autre endroit. Au cours des trois décennies qui ont suivi, il est demeuré fidèle à ses convictions et n’a jamais dévié de ses principes en matière de service public.

[Français]

Honorables sénateurs, Pierre se réjouissait du travail ardu, des nuances culturelles et des réussites de tous ceux qu’il rencontrait. Son comportement aimable, qui s’inspirait de la croyance que chaque personne possède une dignité intrinsèque, a fait en sorte que nous nous souviendrons de lui.

Au nom des sénateurs libéraux indépendants du Sénat, j’offre nos sincères condoléances à sa femme, Élisabeth, à son fils, Jean-Manuel, ainsi qu’à sa famille et à ses proches.

Des voix : Bravo!