Canada's Original Think Tank

Hommage pour l’honorable Anne C. Cools

Hommage pour l’honorable Anne C. Cools

Hommage pour l’honorable Anne C. Cools

L’honorable Mobina S. B. Jaffer : 

Honorables sénateurs, je souhaite, moi aussi, joindre ma voix à celle de mes collègues et rendre hommage à la sénatrice Cools.

Comme nous le savons tous, la sénatrice Cools fut la première personne de race noire à être nommée au Sénat du Canada et, en fait, la première sénatrice noire en Amérique du Nord.

Ce ne sont là que deux des nombreuses premières et des autres rôles avant-gardistes tenus par la sénatrice Cools pendant tout le temps où elle a été au service des Canadiens.

Nous pouvons attribuer de nombreuses qualités à l’expérience de la sénatrice Cools au Sénat, comme sa connaissance de l’histoire du Sénat et de la procédure parlementaire dans cette Chambre.

En plus d’être notre doyenne, la sénatrice Cools a supprimé beaucoup de barrières. Il y a eu de nombreux changements au Sénat depuis la nomination de la sénatrice Cools, il y a 34 ans, mais, surtout, la sénatrice Cools a mis fin au statu quo au Sénat. Honorables sénateurs, lorsque je regarde cette assemblée aujourd’hui et que je vois tous mes honorables collègues, je constate que la sénatrice Cools a ouvert la voie à un Sénat plus inclusif et diversifié.

Après avoir travaillé aux côtés de la sénatrice Cools pendant 17 ans, j’ai appris qu’elle ne renie jamais ses convictions. L’une des nombreuses choses que j’admire chez la sénatrice Cools, c’est qu’elle n’a jamais hésité à se battre seule pour ses convictions et n’a jamais eu peur de le faire.

Une des premières choses que m’a apprises la sénatrice Carstairs, lorsque je suis arrivée dans cette institution, c’est de ne jamais m’opposer à la sénatrice Cools, parce qu’elle gagne toujours.

Sénatrice Cools, je vous remercie du travail que vous avez fait pour préserver nos procédures et notre mémoire institutionnelle. Ce sera votre legs. Vous pouvez être sûre qu’on se rappellera votre travail de sensibilisation au Sénat et dans l’histoire canadienne. Vous manquerez beaucoup à tous vos collègues dans cette assemblée.

Vous et moi avons échangé bien souvent des rires et des réflexions. Nos discussions ont été parfois passionnées, parce que nous suivons des chemins différents, mais nous voulons toutes deux ce qu’il y a de mieux pour les Canadiens. Vous avez très bien servi les Canadiens et nous vous levons notre chapeau pour cela.

Anne, vous allez me manquer.