Canada's Original Think Tank

Hommages – L’honorable Charlie Watt

Hommages – L’honorable Charlie Watt

Hommages – L’honorable Charlie Watt

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables sénateurs, dans un peu plus de deux semaines, soit le 16 mars, notre collègue, Charlie Watt, quittera son poste de sénateur. Sa présence nous manquera.

Le sénateur Watt a été nommé en 1984, avant que certains d’entre nous soient nés. À l’instar de la sénatrice Cools, il est l’un de nos collègues dont les états de service au Sénat sont les plus longs. Au cours des 34 années qu’il a passées dans cette enceinte, le sénateur Watt s’est vigoureusement employé à défendre et à renforcer les droits des peuples autochtones du Canada, particulièrement des communautés inuites du Nunavik, dans le Nord du Québec. Cet engagement n’a surpris personne, puisque le sénateur Watt se consacrait déjà à la défense de cette cause bien longtemps avant sa nomination au Sénat.

Dans sa jeunesse, c’est son esprit d’initiative qui l’a amené directement à négocier la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. Lors du rapatriement de la Constitution du Canada en 1982, ce sont ses efforts qui ont favorisé l’inclusion de l’article 35, intitulé « Droits des peuples autochtones du Canada ».

Dans cette enceinte, il a été l’un des principaux moteurs du projet pilote de 2009 visant à offrir des services d’interprétation simultanée en inuktitut afin que son collègue, Willie Adams, et lui puissent parler directement aux personnes qu’ils représentaient au Sénat.

Nous savons tous que le sénateur Watt a fortement insisté aussi pour qu’on mette en place le Comité sénatorial spécial sur l’Arctique. Même si ce comité ne fait qu’entamer ses travaux, son président sortant lui a donné un excellent départ.

Je crois qu’il convient aussi de souligner le travail considérable que le sénateur Watt a accompli pour documenter les sentiers traditionnels inuits dans l’Arctique canadien. La recherche qu’il a commandée, qui a été effectuée par M. Claudio Aporta, de l’Université Dalhousie, à l’aide du fonds de recherche du caucus des libéraux indépendants, a donné un travail unique. C’était la première fois qu’on compilait et analysait les cartes historiques de l’occupation inuite dans l’Arctique. Je vous encourage à lire le rapport intitulé Inuit Trails and Arctic Occupancy. Il témoigne du travail qu’on peut accomplir au Sénat grâce au soutien de ses collègues.

Chers collègues, nous comprenons qu’il y a une vie en dehors du Sénat. Le mois dernier, le sénateur Watt a été élu président de la Société Makivik au Nunavik. Ce sera en quelque sorte un retour aux sources pour lui, qui fut l’un des présidents fondateurs de la société en 1978. La Société Makivik a été établie en vue d’administrer les fonds provenant de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois. Elle participe essentiellement à tous les aspects de la vie au Nunavik, des partenariats en matière d’exploitation minière aux transports, en passant par l’éducation et le développement social.

Sénateur Watt, au nom de tous les sénateurs indépendants et, j’en suis certain, de tous vos collègues ici, au Sénat, je tiens à vous souhaiter bonne chance dans ce nouveau projet. Il s’agit d’un mandat important que vous exercerez fort bien.

Félicitations, et merci d’avoir servi le Sénat.