Canada's Original Think Tank

La création d’emplois

La création d’emplois

La création d’emplois

La création d’emplois


Publié le 16 septembre 2014
Hansard et déclarations par l’hon. Céline Hervieux-Payette (retraitée)

L’honorable Céline Hervieux-Payette :

J’aimerais revenir à ce que vous avez dit plus tôt au sujet des propos du chef du Parti libéral — propos qu’un sénateur indépendant libéral appuie toujours. Dans le cas du programme mis sur pied pour alléger les coûts de l’assurance- emploi aux PME, Jack Mintz, un des économistes et chercheurs les plus réputés au Canada, a dit que cette méthode de crédit d’impôt aurait pour objectif d’empêcher les petites entreprises de croître. Les entreprises qui bénéficieront de cette aide doivent avoir 20 employés et moins. Dès qu’elles compteront 21 ou 22 employés, elles seront considérées comme des moyennes entreprises et perdront cette contribution.

Pour vous expliquer l’information que M. Minzt nous a donnée, le leader du Parti libéral a compris, comme moi, que la méthode employée était fallacieuse. Cela est directement lié au fait que le gouvernement veut conserver le fonds d’assurance-emploi, avec ses 3,4 milliards de surplus, plutôt que de le redonner aux PME, et, sans cette limite de 20 employés, diminuer le montant de la contribution.

J’aimerais simplement vous rappeler qu’il ne s’agit pas là d’une question partisane, mais d’une question économique. Les économistes ont étudié cette question et ont affirmé que ce n’était pas la bonne façon de faire. Je comprends qu’on s’en tienne à la sacro-sainte idéologie d’éviter le déficit. Toutefois, il faut arrêter de raconter des histoires aux gens et de leur dire qu’on leur donne des cadeaux. On ne donne pas de cadeaux. On va empêcher la création d’emplois, et c’est ce qu’ont dit des économistes.

 

Veuillez appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité