Canada's Original Think Tank

La Journée de la Force aérienne sur la Colline

La Journée de la Force aérienne sur la Colline

La Journée de la Force aérienne sur la Colline

La Journée de la Force aérienne sur la Colline


Publié le 9 mai 2017
Hansard et déclarations par l’hon. Joseph Day

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) :

Honorables collègues, comme je l’ai déjà fait par le passé, je prends la parole aujourd’hui pour remercier les hommes et les femmes de l’Aviation royale canadienne de leur service et pour inviter chacun de vous à faire de même à la réception, parrainée par l’Association de l’aviation royale du Canada, qui sera donnée ce soir à l’occasion de la Journée de la Force aérienne sur la Colline.

L’Aviation royale canadienne a été créée il y a près de 100 ans, en 1920. Le 1er avril 1924, elle a été nommée « Aviation royale du Canada ». Peu de temps après, elle est devenue un service distinct de statut égal à celui de l’Armée canadienne et de la Marine royale canadienne.

Cependant, l’histoire du service militaire canadien dans les airs remonte plus loin que la création de notre propre force aérienne nationale. En effet, 25 000 pilotes canadiens ont servi au sein du Royal Flying Corps, dans le cadre du service aérien de l’empire britannique, pendant la Première Guerre mondiale, et 1 600 d’entre eux sont décédés en service.

Il s’agit donc effectivement d’un service qui a constitué un élément fondamental de l’évolution des Forces armées canadiennes dans l’ensemble, qui soutient le rôle du Canada sur la scène mondiale.

Depuis presque 100 ans, en temps de paix comme en temps de guerre, l’Aviation royale canadienne sert le Canada, tout en continuant de contribuer à l’efficacité et à la reconnaissance de nos forces armées partout dans le monde. Les pilotes canadiens ont joué un rôle déterminant dans la Seconde Guerre mondiale. À la fin de l’année 1944, l’Aviation royale canadienne comptait plus de 215 000 membres, ce qui faisait d’elle la quatrième force aérienne en importance des Alliés. Elle représentait, à elle seule, une force de 215 000 membres.

Les membres de nos forces aériennes ont aussi servi durant la guerre de Corée, en plus de participer à des opérations de l’OTAN et à des missions de maintien de la paix de l’ONU au Moyen-Orient et en Asie. Sous le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, communément appelé NORAD, l’Aviation royale canadienne joue un rôle clé dans la surveillance de la sécurité continentale, en étroite collaboration militaire avec les États-Unis.

Aujourd’hui, l’Aviation royale canadienne, qui compte environ 13 000 membres de la Force régulière et 2 400 réservistes, continue de fournir, au sein des forces armées, une puissance aérienne efficace et toujours prête à intervenir, notamment pour des missions de recherche et sauvetage.

La Journée de l’Aviation royale canadienne sur la Colline offre une occasion sans pareille de vivre une expérience enrichissante et instructive. C’est l’occasion pour les parlementaires de rencontrer du personnel de l’Aviation royale canadienne et des professionnels du secteur de l’aérospatiale dans une ambiance amicale et informelle. La réception se tiendra aujourd’hui de 17 à 19 heures à la salle 256. J’espère vous y voir.