Canada's Original Think Tank

La Journée nationale du violon traditionnel

La Journée nationale du violon traditionnel

La Journée nationale du violon traditionnel

La Journée nationale du violon traditionnel


Publié le 16 mai 2017
Hansard et déclarations par l’hon. Elizabeth Hubley (retraitée)

L’honorable Elizabeth Hubley (leader adjointe des libéraux au Sénat) :

Honorables sénateurs, je suis extrêmement heureuse de prendre la parole aujourd’hui pour souligner la Journée nationale du violon traditionnel, qui a lieu le troisième samedi de mai. J’ai été incroyablement fière que mon projet de loi visant à instituer cette journée spéciale ait reçu la sanction royale il y a deux ans. Depuis, la journée a fait des petits. Samedi, partout au pays, violoneux et amateurs de musique se rassembleront pour partager leur enthousiasme à l’égard du violon traditionnel.

Dans ma province, l’Île-du-Prince-Édouard, les violoneux du comté de Prince donneront un concert en soirée. À Ottawa, l’hôtel de ville sera le théâtre d’une mégaséance d’improvisation de violoneux. Des violons se feront entendre au Yukon, sur la côte Est et dans l’Ouest. Je vous invite à vous informer sur les activités prévues dans votre province ou votre territoire.

Ici, sur la Colline du Parlement, les festivités se succéderont toute la semaine. Si vous avez le temps de sortir demain à midi, vous pourrez entendre la carillonneuse du Dominion, Mme Andrea McCrady, jouer différents airs, dont Fiddle Bill, au carillon de la Tour de la Paix.

J’espère aussi que vous et votre personnel viendrez faire un tour à la réception donnée en l’honneur de la Journée nationale du violon traditionnel demain après-midi dans la cour de l’édifice de l’Est. Un excellent groupe de violoneux et de gigueurs s’y produira, dont Kelli Trottier, qui jouera sa nouvelle pièce intitulée « Canada 150 ». Vous pourrez voir d’excellentes prestations, taper du pied et y aller de quelques pas de danse si le cœur vous en dit.

Le violon est étroitement lié à notre histoire et il ne fait aucun doute que les Canadiens d’un océan à l’autre adorent sa musique. On joue du violon presque partout, des sous-sols d’église jusque dans les salles de la Légion, des centres d’hébergement aux brasseries locales et même ici, sur la Colline du Parlement.

Lorsque j’ai entrepris de créer la Journée nationale du violon traditionnel, j’espérais que cette journée donnerait aux violoneux l’occasion de s’impliquer dans leur collectivité, de lui offrir un divertissement et d’afficher leurs talents. Je pense que c’est le cas et j’espère que les festivités continueront de prendre de l’ampleur au cours des prochaines années.

Des voix : Bravo!