Canada's Original Think Tank

La réinstallation des réfugiés—Les communautés minoritaires francophones

La réinstallation des réfugiés—Les communautés minoritaires francophones

La réinstallation des réfugiés—Les communautés minoritaires francophones

La réinstallation des réfugiés—Les communautés minoritaires francophones


Publié le 30 mai 2017
Hansard et déclarations par l’hon. Claudette Tardif

L’honorable Claudette Tardif : Honorables sénateurs, nous savons que le gouvernement fédéral a pour objectif de faire en sorte que, d’ici 2023, les nouveaux arrivants francophones représentent au moins 4,4 p. 100 de tous les immigrants qui s’établissent à l’extérieur du Québec. Malheureusement, la commissaire aux langues officielles par intérim nous a appris, le 12 mai dernier, que le gouvernement fédéral n’a pas tenu compte de l’impact de la réinstallation des réfugiés syriens sur les communautés francophones en situation minoritaire. Selon elle, tout au long du processus, le ministère n’a jamais cherché à connaître les besoins des communautés francophones en situation minoritaire, et elle a cité en exemple de nombreuses propositions soumises par des organismes d’établissement francophones qui ont été rejetées.

Monsieur le leader, n’est-ce pas là une situation qui sème le doute quant au sérieux que le gouvernement accorde à son objectif d’atteindre ses propres cibles en matière d’immigration francophone hors Québec?

 

Veuillez appuyer ici pour lire la question de la sénatrice dans son intégralité