Canada's Original Think Tank

La Semaine de la santé mentale

La Semaine de la santé mentale

La Semaine de la santé mentale

L’honorable Jane Cordy : 

Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui pour souligner la Semaine de la santé mentale. Lentement mais sûrement, la société réalise l’importance de prendre soin de la santé mentale. Nous savons que notre bien-être psychologique compte tout autant que notre bien-être physique, et qu’une blessure d’un côté peut entraîner des problèmes de l’autre.

Beaucoup de personnes, y compris des acteurs, des athlètes, des écrivains et des politiciens célèbres parlent des épreuves que leur cause la maladie mentale, et c’est peut-être l’un des plus grands avantages de cet éveil. En effet, cela a énormément contribué à dissiper les préjugés liés aux problèmes de santé mentale.

Nous savons que 20 p. 100 des Canadiens — c’est-à-dire un Canadien sur cinq — souffriront d’une maladie mentale à un moment de leur vie. Le mal peut durer deux semaines, deux mois ou deux ans et, dans certains cas, il s’agit d’une lutte de toute une vie. Si on pense aux répercussions sur les amis et la famille, on comprend aisément que la santé mentale est une question qui touche l’existence de la plupart des Canadiens.

Honorables sénateurs, nous ne sommes pas toujours conscients des difficultés qu’affrontent les autres dans leur vie personnelle. Dans nos familles, nos milieux de travail et nos quartiers, nous connaissons tous des gens qui vivent avec un problème de santé mentale. Il faut apprendre à soutenir ceux qui pourraient avoir besoin de notre aide.

Il y a de nombreux organismes et groupes qui contribuent à mettre fin aux préjugés qui entourent la maladie mentale et à venir en aide à ceux qui en ont besoin. Ici, au Sénat, il y a le Comité consultatif sur la santé mentale ainsi qu’une page web sur la santé mentale sur IntraSen.

Je tiens également à parler d’un événement qui aura lieu à Ottawa le samedi 11 mai. Il s’agit de l’événement Darkness Into Light, où les gens parcourent 5 kilomètres à la marche ou à la course en vue de sensibiliser la population aux comportements autodestructeurs et au suicide, et de prévenir ces actes. L’événement commence très tôt le matin, à 5 heures, alors qu’il fait encore noir. Le parcours s’effectue en même temps que les premières lueurs de l’aube. C’est une expérience très émouvante qui nous rappelle que personne n’est véritablement seul et que c’est possible de passer du désespoir à l’espoir, de l’obscurité à la lumière. L’événement aura lieu au parc Britannia. Tous les fonds amassés seront remis au Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa, qui offre des services variés et du soutien immédiat, notamment des services en santé mentale, à des milliers de jeunes en situation de crise. J’aimerais remercier les organisateurs et les participants des événements Darkness Into Light qui auront lieu dans l’ensemble du Canada.

Honorables sénateurs, pendant la Semaine de la santé mentale, j’aimerais aussi souligner le travail accompli par notre collègue le sénateur Kutcher dans le domaine de la santé mentale chez les adolescents. Le sénateur Kutcher est un grand spécialiste de la recherche, de la formation et des politiques en santé mentale. Il a été reconnu comme champion de la santé mentale par l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale. Il a reçu l’Ordre de la Nouvelle-Écosse et le prix Naomi Rae-Grant de l’Académie canadienne de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. Comme la sénatrice Coyle nous l’a annoncé la semaine dernière, le sénateur Kutcher a récemment reçu son doctorat honorifique de l’Université Saint-Francis-Xavier pour son travail en santé mentale.

Honorables sénateurs, continuons tous à travailler pour combattre les préjugés liés à la maladie mentale. Montrons-nous proactifs et attentifs en ce qui concerne notre propre bien-être mental et intégrons sciemment la santé mentale à notre routine quotidienne de soins. Merci.