Canada's Original Think Tank

L’Agence des services frontaliers du Canada—La détention d’enfants réfugiés

L’Agence des services frontaliers du Canada—La détention d’enfants réfugiés

L’Agence des services frontaliers du Canada—La détention d’enfants réfugiés

L’Agence des services frontaliers du Canada—La détention d’enfants réfugiés


Publié le 15 juin 2017
Hansard et déclarations par l’hon. Mobina Jaffer

L’honorable Mobina S. B. Jaffer :

Honorables sénateurs, ma question s’adresse également au leader du gouvernement au Sénat.

Monsieur le leader, je vous ai posé cette question à maintes reprises; je suis sûre que vous en avez assez de l’entendre. Je crois, monsieur le leader, que le ministre a pris un engagement il y a presque deux ans au sujet de la détention d’enfants migrants, et nous n’avons toujours pas de réponse. Je sais que vous n’aurez pas la réponse aujourd’hui, mais j’ose espérer que nous l’aurons à notre retour.

Comme vous le savez, honorable leader, selon des données de 2011 à 2015, dans l’ensemble du pays, les centres de détention de l’immigration détiennent en moyenne 242 enfants par année, le plus souvent en raison du rejet d’une demande d’asile.

Même si j’ai été ravie d’entendre le ministre Goodale parler de solutions de rechange à la détention des enfants, il reste que deux ans se sont écoulés depuis sa comparution devant le Sénat. Que s’est-il passé depuis ce temps?

 

Veuillez appuyer ici pour lire la question de la sénatrice dans son intégralité