Canada's Original Think Tank

L’écart entre les riches et les pauvres

L’écart entre les riches et les pauvres

L’écart entre les riches et les pauvres

L’écart entre les riches et les pauvres


Publié le 8 avril 2014
Hansard et déclarations par l’hon. Céline Hervieux-Payette (retraitée)

L’honorable Céline Hervieux-Payette :

Je vais faire une petite digression et dire à monsieur le leader du gouvernement au Sénat qu’il était sûrement un bon étudiant en droit constitutionnel. Peut- être que le gouvernement devrait le consulter sur ces questions, étant donné qu’il ne siège pas au Cabinet, parce que son explication sur la représentation régionale était très claire, et je la partage.

Ma question est beaucoup plus banale et terre à terre. Elle fait suite à un rapport qui vient d’être publié, qui s’intitule Outrageous Fortune : Documenting Canada’s Wealth Gap. J’en ai pris connaissance et j’aimerais simplement partager quelques chiffres et demander comment on pourrait remédier à ce dont il est question dans ce rapport.

Ce rapport du Centre canadien de politiques alternatives, qui vient de paraître, révèle que les 86 personnes et familles les plus riches au Canada, soit 0,002 p. 100 de la population, deviennent de plus en plus riches, accumulant 178 milliards de dollars, soit davantage de richesse que les 11,4 millions de Canadiens les plus pauvres. C’est assez pour acheter tout ce qui se trouve au Nouveau- Brunswick — excusez-moi de citer une province — tout en gardant environ 40 milliards de dollars dans les poches. On trouvait un exemple d’ordre de grandeur. C’est plus qu’en 1999, lorsque les 86 personnes les plus riches avaient autant d’argent que les 10,1 millions de personnes les plus pauvres. Autrement dit, l’écart s’agrandit d’année en année.

Il est manifeste que les politiques du gouvernement conservateur conduisent non seulement à une plus grande disparité des revenus entre les plus riches et les plus pauvres, mais aussi à une plus grande inégalité des richesses accumulées.

Monsieur le leader, comment votre gouvernement entend-il corriger le tir pour aider les plus défavorisés et stopper l’appauvrissement de la classe moyenne au profit des Canadiens les plus riches, en particulier dans le dernier budget?

 

Veuillez appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité