Canada's Original Think Tank

L’honorable Joyce Fairbairn, C.P., C.M. – Nom de la nouvelle école de Lethbridge

L’honorable Joyce Fairbairn, C.P., C.M. – Nom de la nouvelle école de Lethbridge

L’honorable Joyce Fairbairn, C.P., C.M. – Nom de la nouvelle école de Lethbridge

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables collègues, étant donné que nous accueillons de nouvelles sénatrices dans cette enceinte, je tiens à attirer votre attention sur l’hommage qu’on a rendu à l’une de nos anciennes collègues.

La semaine dernière, on a annoncé que la toute nouvelle école de Lethbridge, en Alberta, portera le nom de notre chère amie et ancienne collègue, l’honorable Joyce Fairbairn. La Senator Joyce Fairbairn Middle School, qui accueillera des élèves de la 6e à la 8e année, ouvrira ses portes cet automne. C’est tout à fait approprié.

Quiconque connaît Joyce ne sera pas surpris par cet hommage. Elle a toujours été une femme remarquable, faisant preuve d’un enthousiasme inégalé et d’un engagement unique à l’égard de ses compatriotes albertains et de tous les Canadiens pendant près de 30 ans au Sénat.

On m’a dit que, lorsqu’on lui a demandé de se joindre au Sénat la première fois, elle a refusé. Heureusement pour tout le monde, on a éventuellement réussi à la convaincre. Elle est venue ici en 1984 et, au fil du temps, elle a siégé à 18 comités. Elle a été présidente du Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts et a défendu son rapport exhaustif sur la pauvreté dans les régions rurales du Canada. Elle a été présidente du Comité sénatorial spécial sur le projet de loi C-36, la première mesure législative antiterrorisme après le 11 septembre, et j’ai eu le plaisir de siéger avec elle à ce comité. Elle était membre fondateur du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones et est la première femme à avoir été nommée leader du gouvernement au Sénat.

Cependant, c’est à l’alphabétisation que nous associons le plus Joyce. Pendant qu’elle était leader du gouvernement ici, elle a aussi été ministre responsable de l’alphabétisation. En 1985, elle et le Comité spécial sur la jeunesse ont proposé une campagne nationale pour améliorer les possibilités et les résultats des jeunes au chapitre de l’alphabétisation. Elle a entamé une lutte pour ceux qui ont besoin d’aide à l’alphabétisation et son désir que tous les Canadiens possèdent les compétences de base nécessaires pour réussir et être prospères de même que son ardeur à défendre cette cause n’ont jamais faibli.

Même si elle ne siège plus au sein de cette assemblée depuis près de cinq ans, lorsque des sénateurs ici parlent d’alphabétisation, ils saluent encore le travail accompli par Joyce. C’est l’héritage qu’elle nous a laissé.

Joyce a toujours été fière de ses racines à Lethbridge. Elle est très connue et appréciée là-bas et, grâce à la Senator Joyce Fairbairn Middle School, le souvenir de son nom se perpétuera pendant des décennies.