Canada's Original Think Tank

L’Ottawa Nepean Canadians Sports Club

L’Ottawa Nepean Canadians Sports Club

L’Ottawa Nepean Canadians Sports Club

Visiteurs à la tribune

Son Honneur le Président : Honorables sénateurs, je vous signale la présence à la tribune de membres de l’Ottawa Nepean Canadians Sports Club. Ils sont les invités de l’honorable sénateur Munson.

Au nom de tous les honorables sénateurs, je vous souhaite la bienvenue au Sénat du Canada.

Des voix : Bravo!

L’Ottawa Nepean Canadians Sports Club

L’honorable Jim Munson : Le sénateur Dawson m’a demandé si vous êtes les gars avec qui je joue au hockey. Non, ce sont les gars avec qui je prends une bière.

Honorables sénateurs, quelque part à Ottawa, en cette belle journée chaude de juin, quelqu’un est en train de boire une bière bien froide. J’aimerais parler d’un organisme spécial qui nous montre que prendre une bière et redonner à la communauté vont ensemble, l’Ottawa Nepean Canadians Sports Club.

Il y a 40 ans, un groupe d’hommes qui prenaient une bière ensemble ont eu l’idée d’aider le milieu des sports à Ottawa. Les gens n’avaient pas tous la même possibilité de participer à des sports. Ceux d’entre nous qui vivent au rythme de la Colline du Parlement sont parfois inconscients de ce qui se passe à quelques pas du milieu politique.

(1410)

Honorables sénateurs, je veux saluer aujourd’hui l’Ottawa Nepean Canadians Sports Club et parler de la vision qu’ont eu quelques amis en 1979. Les membres fondateurs, Bruce Hamilton, Gordon Hamilton, Brian Boston, Fred Whitney, Bob Elliott, Ray Fortier et Ken Neirenhausen voulaient faire quelque chose pour le sport amateur, en particulier les enfants et les organismes qui aimaient le baseball, mais qui n’avaient pas suffisamment d’argent pour jouer ou organiser une équipe. En 1979, ils étaient loin de s’imaginer tout ce qu’ils allaient accomplir. Ils voulaient venir en aide à leur collectivité. C’est ce qu’ils ont fait, et plus encore.

Pendant ses 30 premières années, le club a fait des dons totalisant 3 millions de dollars à des groupes de sports amateurs et à des particuliers, et depuis les 10 dernières années, il multiplie les dons.

Honorables sénateurs, cette générosité va au-delà du domaine du sport. Le club recueille des fonds de manière traditionnelle, qu’il s’agisse de soirée de bingo ou de tournois de golf. À des banquets pour équipes sportives, des bourses d’études sont remises à des récipiendaires de prix sportifs des deux sexes.

Ces dernières années, le club a acheté des équipements de hockey et de soccer pour une famille syrienne, ce qui m’a profondément ému. L’un des garçons de cette famille m’a dit qu’après avoir appris à patiner sur le canal, il a dit sa première phrase en anglais: « Il lance et compte! »

Le club a aussi aidé la famille d’un jeune joueur de basketball atteint du cancer qui traversait une période difficile et avait besoin d’un coup de main pour payer les factures médicales.

C’est cela, le service communautaire. Voilà pourquoi des personnalités du sport communautaire, comme l’ancien coach des 67 d’Ottawa Brian Kilrea, Tim Murray et Jeff Hunt ont appuyé le travail du Ottawa Nepean Canadians Sports Club.

Honorables sénateurs, je crois, tout comme vous, qu’il est important de reconnaître les organismes bénévoles comme l’Ottawa Nepean Canadians Sports Club. Ils sont un pilier de la collectivité. Il ne s’agit pas seulement de sports, mais d’entraide. Rob Clouthier, Derek Barnes, Jack Cloutier, John Goold et Steve Boston ont pris la relève. Qui aurait cru qu’une conversation autour de quelques bières il y a 40 ans aboutirait à quelque chose d’important dans toutes les collectivités : donner en retour. Merci.