Canada's Original Think Tank

Souvenirs et vélo sur 1 000 kilomètres

Souvenirs et vélo sur 1 000 kilomètres

Souvenirs et vélo sur 1 000 kilomètres

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : 

Honorables sénateurs, il y a presque deux ans, j’ai eu l’honneur d’assister à une cérémonie spéciale au Musée canadien de la guerre en compagnie du chef d’état-major de la Défense et du président-directeur général du musée, Mark O’Neill. Au cours de la cérémonie, le Nouveau-Brunswick a fait don au musée de deux objets de grande valeur datant de la Première Guerre mondiale. L’un de ces objets était la croix ayant marqué temporairement la tombe du soldat John F. Ashe, du 26e bataillon, qui avait succombé aux blessures reçues lors de la bataille de la crête de Vimy en avril 1917. Cette croix a été donnée par Jim Landry, de Saint John, au Nouveau-Brunswick, le petit-neveu de M. Ashe.

L’an dernier, à l’occasion du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, Jim Landry a organisé la plantation de près de 100 chênes de la crête de Vimy un peu partout à l’Île-du-Prince-Édouard et dans sa province, le Nouveau-Brunswick.

Cette année, Jim continue de rendre hommage aux anciens combattants de la Première Guerre mondiale en parcourant 1 000 kilomètres à bicyclette, en Belgique et en France, pour recueillir des fonds pour la Société Alzheimer de Saint John. Jim appelle son aventure « Souvenirs et vélo sur 1 000 kilomètres ».

Jim a commencé son périple le 20 septembre, en parcourant 400 kilomètres à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick, où il habite. Il en a profité pour planter des chênes le long du parcours, dans le cadre de cérémonies. Il est arrivé à Ypres le 1er octobre et il a enfourché sa bicyclette pour poursuivre son périple en sol européen.

Au cours des 10 jours suivants, Jim a parcouru 600 kilomètres en Belgique et en France, prenant le temps de s’arrêter à des champs de bataille et à des monuments le long de son parcours et mettant en ligne des photos et des vidéos émouvantes sur sa page Facebook, que je vous invite à consulter.

Il a conclu son périple en plantant son chêne de la crête de Vimy dans un parc, dans la ville d’Arras, non loin du Monument commémoratif de Vimy.

Honorables sénateurs, tous les ans, des personnes comme Jim Landry montrent une détermination sans faille à honorer la mémoire des Canadiens morts au combat. Joignez-vous à moi pour saluer les efforts de Jim Landry et son voyage de commémoration sur les champs de bataille en France et en Belgique.