Forum des sénateurs libéraux

Les changements climatiques et le droit à l’alimentation

Les changements climatiques et le droit à l’alimentation
Human Rights

Les changements climatiques et le droit à l’alimentation


Publié le 19 novembre 2015
par l’hon.

Il y a deux semaines, j’ai écrit sur la façon dont le Bureau du Haut Commissaire aux droits de la personne des Nations Unies a constaté de multiples liens entre le changement climatique et sur la manière dont ses effets affectent les droits humains, en particulier ceux vivant déjà dans la pauvreté. L’un de ces liens était la menace des changements climatiques sur les besoins alimentaires.

« Le droit à une alimentation suffisante en tant que droit de la personne a été formellement reconnu par les Nations Unies dans la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) de 1948, dans le cadre du droit à un niveau de vie convenable ».

Le droit à l’alimentation, comme le droit à l’eau dont nous avons parlé la semaine dernière, est nécessaire à la vie humaine. Cela semble être une préoccupation évidente – si les gens n’ont pas de nourriture, ils ne peuvent évidemment pas survivre.  Pourtant, la protection de ce droit est si difficile à supporter.

Le droit à l’alimentation exige une attention particulière et une protection constante de quatre domaines majeurs: la production alimentaire, l’accès à la nourriture, l’utilisation des aliments, et de la nutrition. Ceux-ci seront tous affectés, et sous une menace grandissante, par le changement climatique.

Selon la Banque mondiale, 702 millions de personnes vivent encore dans l’extrême pauvreté, et 793 millions de personnes sont sous-alimentées, selon l’État de l’insécurité alimentaire dans le monde. Ces chiffres viennent après deux décennies de travail acharné par des travailleurs humanitaires qui avaient réussi à sortir 200 millions de personnes de la famine. Mais au cours des deux prochaines décennies, les effets du changement climatique font en sorte de compromettre le travail qui a été fait pour lutter contre les menaces du droit à la nourriture et d’aggraver la situation pour des millions de personnes à travers le monde.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies est tellement préoccupé par les effets du changement climatique sur la sécurité alimentaire qu’il a déclaré ce qui suit : «Parmi les effets les plus importants du changement climatique est l’augmentation potentielle de l’insécurité alimentaire et la malnutrition. »

Cette crise va avoir des impacts considérables en Afrique rurale, mais elle aura aussi des conséquences graves ici au Canada. Ces changements vont également avoir un impact sur les processus à travers lesquels nos collectivités du Nord accèdent à leur nourriture. Les sentiers seront déplacés en raison de fluctuations météorologiques et des nouveaux moyens de transport devront être adaptés. Cela aura des effets réels pour les Canadiens et la communauté internationale – la pénurie alimentaire est déjà une lutte difficile à gagner. De plus, le changement climatique ne facilite pas la tâche qui est pourtant déjà ardue.

En 2012, les conseils Inuit Tapiriit Kanatami et Inuit Circumpolar ont préparé une soumission pour le Rapporteur Spécial des Nations Unies au sujet du droit à l’alimentation. Le document, intitulé, Les Inuits et le droit à l’alimentation, a soulevé des inquiétudes à l’effet que les changements climatiques auront un impact sur les Inuits.

« Même si les changements climatiques se font ressentir à l’échelle globale, l’Arctique est une victime importante de ces changements. Des espèces animales comme le caribou font face à des changements climatiques et environnementaux importants. La réduction de la qualité de la nourriture, notamment les baies fait maintenant partie de la réalité. La sécurité est maintenant une inquiétude pour plusieurs  chasseurs en raison de l’augmentation du nombre d’accidents dus à la diminution de l’épaisseur de la glace. Ces changements affectent constamment les Inuits qui dépendent de cette nourriture non seulement pour survivre et supporter l’économie locale, mais également comme base culturelle et identitaire ».

Afin d’être bien préparé sur les effets qu’aura les changements climatiques sur l’humanité, nous avons besoin d’une image complète du problème. Le droit à l’alimentation est le deuxième d’une série de six blogues que je vais partager avec vous à l’aube de la Conférence de Paris sur le changement climatique. Au cours des prochaines semaines, je vais continuer d’examiner comment le changement climatique est une menace pour les autres droits de la personne, et je vous encourage donc à m’envoyer vos commentaires.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*