Canada's Original Think Tank

Deuxième lecture du projet de loi C- 72, Loi modifiant la Loi sur les parcs nationaux du Canada

Deuxième lecture du projet de loi C- 72, Loi modifiant la Loi sur les parcs nationaux du Canada

Deuxième lecture du projet de loi C- 72, Loi modifiant la Loi sur les parcs nationaux du Canada

Deuxième lecture du projet de loi C- 72, Loi modifiant la Loi sur les parcs nationaux du Canada


Publié le 22 juin 2015
Hansard et déclarations par l’hon. Joan Fraser

L’honorable Joan Fraser (leader adjointe de l’opposition) :

J’aimerais remercier le sénateur Patterson de son discours fort instructif sur ce projet de loi. Il a eu le très grand privilège d’aller sur ce territoire, pas moi. Soyons honnêtes. La plupart d’entre nous n’y ont jamais mis les pieds et ne le feront jamais, mais cela ne signifie pas que nous ne sommes pas en faveur de sa préservation. Au contraire, nous savons tous à quel point l’Arctique est fragile et a besoin d’être préservé.

Je serais portée à croire que le tourisme n’est pas encore très développé à Qausuittuq, mais il est susceptible de s’intensifier en raison des changements climatiques et il est encore plus important qu’il soit encadré dans le Haut-Arctique qu’ailleurs au pays en raison de la grande fragilité du terrain.

C’est un territoire immense. Le projet de loi dit qu’il est d’environ 11 008 kilomètres carrés. C’est une vaste terre rude. Le sénateur Patterson a parlé du désert arctique. La température moyenne est de 32 degrés sous zéro en janvier et de seulement 5 degrés en juillet. Le fait que des gens vivent sur cette terre inhospitalière depuis 5 000 ans, qu’ils y aient fait leur marque et y aient survécu tient du miracle.

J’aimerais beaucoup, un jour, me rendre jusqu’au cairn dont parlait le sénateur Patterson, celui qui a été érigé par l’expédition partie à la recherche de sir John Franklin et de son équipage. Ça n’arrivera probablement jamais, mais je suis contente de savoir qu’il existe et qu’il est protégé.

Même s’il est évidemment important que nous appuyions tous la création de parcs nationaux comme celui-ci, il faut malgré tout que le Comité de l’environnement ait la chance de jeter un œil au projet de loi pour voir s’il n’y a pas de petits détails qui auraient besoin d’être fignolés.

Selon ce que je vois, il s’agit d’un texte tout simple auquel, comme le disait le sénateur Patterson, les gens du coin ont donné leur appui, et c’est ce qui compte par-dessus tout.

J’espère que ce parc leur procurera plaisir, profit et agrément, et comme, à mon avis, nous devrions renvoyer ce projet de loi au comité le plus rapidement possible, je propose que c’est ce que nous fassions sans plus tarder.

 

Veuillez appuyer ici pour lire ce débat dans son intégralité