Canada's Original Think Tank

Les anciens combattants Les propos du ministre—Les prestations aux anciens combattants

Les anciens combattants Les propos du ministre—Les prestations aux anciens combattants

Les anciens combattants Les propos du ministre—Les prestations aux anciens combattants

Les anciens combattants Les propos du ministre—Les prestations aux anciens combattants


Publié le 27 mars 2014
Votre période des questions par l’hon. Joseph Day


Appuyez sur la touche de lecture/Play pour écouter le fichier audio de la question. Veuillez prendre note que l’extrait audio est fourni dans la langue utilisée par les sénateurs. Les sénateurs peuvent s’exprimer au Sénat dans la langue officielle de leur choix. Pour accéder à la traduction du texte intégral de la discussion, veuillez cliquer ici.


L’honorable Joseph A. Day :

Ma question s’adresse au leader du gouvernement au Sénat. Elle provient de M. David B., de Grafton, en Ontario, qui dit ceci :

L’idée du caucus libéral du Sénat d’ouvrir la période de questions aux citoyens de toutes les allégeances politiques (si tant est qu’ils en aient) est excellente, et je vous félicite d’y avoir pensé. Merci.

J’ai rencontré récemment mon député, Rick Norlock, pour discuter des programmes que le gouvernement offre aux anciens combattants. Bien que, j’aie été sidéré et consterné d’entendre le ministre Fantino dire que les syndicats manipulaient les anciens combattants, ses excuses nous avaient amenés à croire que le gouvernement n’était pas du même avis.

J’ai été médusé d’entendre M. Norlock reprendre les propos de Julian Fantino. Je déduis de mon entretien avec M. Norlock que le gouvernement était effectivement du même avis. Il est navrant que le gouvernement décide de politiser et de diaboliser les anciens combattants qui ont servi le Canada. Le bien-être des anciens combattants n’est pas une question de politique, et le gouvernement devrait avoir honte de politiser la question pour atteindre ses objectifs idéologiques tordus.

M. B. ajoute ceci :

J’ai fait des recherches sur le Fonds du Souvenir.

Je vous prie d’aller au passage sur le Fonds du Souvenir, car ma question portera là-dessus.

Bien que le gouvernement ait accordé des fonds, il semble que l’examen des ressources exclue un plus grand nombre d’anciens combattants; les fonds ne sont donc pas distribués. Environ 60 p. 100 des demandeurs se voient refuser une aide. Quand est-ce que le gouvernement va joindre le geste à la parole, modifier la norme excessivement restrictive sur l’examen des ressources et débloquer les fonds dont certains anciens combattants ont si désespérément besoin?

C’est la question à laquelle j’aimerais que vous répondiez, monsieur le leader. Quand le gouvernement modifiera-t-il la norme excessivement restrictive sur l’examen des ressources?

 

Veuillez appuyer ici pour lire cet échange dans son intégralité