Canada's Original Think Tank

Le projet de loi sur l’intégrité des élections

Le projet de loi sur l’intégrité des élections

Le projet de loi sur l’intégrité des élections

Le projet de loi sur l’intégrité des élections


Publié le 9 avril 2014
Votre période des questions par l’hon. Jane Cordy

Appuyez sur la touche de lecture/Play pour écouter le fichier audio de la question. Veuillez prendre note que l’extrait audio est fourni dans la langue utilisée par les sénateurs. Les sénateurs peuvent s’exprimer au Sénat dans la langue officielle de leur choix. Pour accéder à la traduction du texte intégral de la discussion, veuillez cliquer ici.


L’honorable Jane Cordy :

Honorables sénateurs, je suis fière de poser aujourd’hui une question qui m’a été soumise par Jennifer Perimal, étudiante en sciences politiques de Vancouver, qui, si je ne me trompe pas, se trouve à la tribune. Je crois que Jennifer est à la tribune. Nous ne nous sommes jamais rencontrées. Bienvenue au Sénat du Canada et merci beaucoup de vous intéresser à la politique et de prendre le temps de nous soumettre une question pour que nous la posions au Sénat. La question de Jennifer s’adresse au leader du gouvernement au Sénat :

Les dispositions du projet de loi C-23 qui abolissent le recours aux répondants auront pour effet d’écarter du processus électoral un grand nombre de personnes qui auraient normalement le droit de voter et qui peuvent être, par exemple, des citoyens bien intentionnés qui n’ont tout simplement pas eu le temps de mettre à jour leur adresse sur leurs pièces d’identité. Croyez-vous que cela soit juste? Que diriez-vous à un jeune étudiant désireux de voter et de participer à la démocratie mais qui se trouve entre deux résidences au moment des élections et qui se voit privé de son droit de vote à cause de votre nouvelle loi?

 

Veuillez appuyer ici pour lire cet échange dans son intégralité