Canada's Original Think Tank

Les droits de scolarité des universités

Les droits de scolarité des universités

Les droits de scolarité des universités

Les droits de scolarité des universités


Publié le 22 juin 2015
Votre période des questions par l’hon. Jim Munson


Appuyez sur la touche de lecture/Play pour écouter le fichier audio de la question. Veuillez prendre note que l’extrait audio est fourni dans la langue utilisée par les sénateurs. Les sénateurs peuvent s’exprimer au Sénat dans la langue officielle de leur choix. Pour accéder à la traduction du texte intégral de la discussion, veuillez cliquer ici.


L’honorable Jim Munson :

Honorables sénateurs, ma question s’adresse au leader du gouvernement au Sénat. La question est tirée de l’initiative des sénateurs libéraux intitulée « Votre période des questions ». Cette dernière remporte un vif succès, puisque, chaque jour, des Canadiens qui veulent obtenir des réponses du gouvernement nous envoient des questions. Cette question-ci nous a été envoyée par Mme Maria Lisa Seminara de Barrie, en Ontario. Elle étudie à l’université et s’inquiète de la hausse des droits de scolarité.

Avant de lire sa question, j’aimerais souligner que l’éducation est, comme nous le savons, une responsabilité qui relève principalement des provinces. Le gouvernement fédéral joue toutefois un rôle important, puisqu’il accorde des prêts et des subventions aux étudiants de partout au pays. En outre, le gouvernement administre divers outils d’épargne pour les parents, notamment le régime enregistré d’épargne-études et le Bon d’études canadien.

Monsieur le leader, cela dit, j’espère que vous pourrez donner une réponse précise aux préoccupations de Maria. Voici sa question :

J’étudie à temps plein en psychologie à l’université en Ontario. Je m’inquiète de la hausse continuelle des droits de scolarité, alors qu’il n’y a pas de changement au niveau du contenu des programmes, des professeurs, de l’institution, du nombre de cours et de classes, entre autres. Les étudiants sont l’avenir et les prix élevés brisent les rêves et les objectifs de milliers de personnes. Je m’inquiète constamment, parce que je ne sais pas si j’aurai suffisamment d’argent pour faire des études supérieures.

Je comprends que vous êtes une personne occupée, mais je vous écris, au nom d’innombrables autres étudiants, pour vous demander de l’aide et vous dire que la hausse des droits de scolarité ne semble avantager que le gouvernement. Pourquoi ces frais ne cessent-ils d’augmenter? Peut-on mettre fin à ce phénomène? Que doivent faire les milliers de personnes qui ont investi de nombreuses années et des milliers de dollars dans leurs études, mais qui ne peuvent pas les terminer parce qu’elles coûtent trop cher? À votre avis, quels avantages, s’il y en a, les étudiants tirent-ils de cette hausse des droits de scolarité?

 

Veuillez appuyer ici pour lire cet échange dans son intégralité