Canada's Original Think Tank

Les relations canado-américaines—Le rôle du Canada en Syrie

Les relations canado-américaines—Le rôle du Canada en Syrie

Les relations canado-américaines—Le rôle du Canada en Syrie

Les relations canado-américaines—Le rôle du Canada en Syrie


Publié le 28 février 2017
Votre période des questions par l’hon. Joseph Day

Appuyez sur la touche de lecture/Play pour écouter le fichier audio de la question. Veuillez prendre note que l’extrait audio est fourni dans la langue utilisée par les sénateurs. Les sénateurs peuvent s’exprimer au Sénat dans la langue officielle de leur choix. Pour accéder à la traduction du texte intégral de la discussion, veuillez cliquer ici.


L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) :

Ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat.

Monsieur le représentant, comme vous le savez, quand nous avons formé le caucus libéral indépendant ici au Sénat, l’une des initiatives que nous avions proposées était d’inviter des citoyens du Canada à nous envoyer des questions qu’ils souhaiteraient poser directement au représentant du gouvernement. C’est dans cette optique que je pose ma question.

La question vient de Paul King, résidant d’Innerkip, en Ontario. Voici ce qu’il veut savoir :

Lors de leur rencontre, le premier ministre Trudeau et le président Trump ont-ils parlé d’accroître la collaboration entre les soldats canadiens et les soldats américains en Syrie?

[…]

Je pense que cette question découle de l’inquiétude que le nouveau président des États-Unis a suscitée lorsqu’il a soutenu que nombre de nations n’apportent pas leur juste contribution lorsqu’il s’agit de remplir leurs obligations internationales en vue d’assurer la paix et la sécurité. Si c’est le cas, j’estime nécessaire de rappeler aux Canadiens et au monde entier que le Canada a grandement contribué aux missions d’entraînement en Afghanistan et en Pologne, et à celles qui se déroulent actuellement en Ukraine et en Irak; nous faisons des efforts considérables en Irak, notamment auprès des Kurdes, dans le Nord de l’Irak. Le Canada s’est également engagé à participer à l’une des quatre missions d’entraînement de l’OTAN en Europe de l’Est, notamment en Lettonie, sans parler du travail qu’il a fait avec la France en Afrique.

Le représentant du gouvernement au Sénat peut-il nous confirmer qu’on fait le nécessaire pour que le nouveau président des États- Unis soit informé de l’apport important du Canada sur la scène internationale?

 

Veuillez appuyer ici pour lire cet échange dans son intégralité

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*