Canada's Original Think Tank

La Journée nationale des peuples autochtones

La Journée nationale des peuples autochtones

La Journée nationale des peuples autochtones

La Journée nationale des peuples autochtones


Publié le 21 juin 2017
Blogue par l’hon. Charlie Watt

Aujourd’hui est la Journée nationale des peuples autochtones, et j’aimerais rappeler à tous que le Canada a fait des promesses aux peuples autochtones sous des formes diverses, mais que des inégalités perdurent entre les collectivités autochtones et non autochtones.

En tant qu’Inuit, je sais que nous avons conclu d’excellents traités avec la Couronne il y a plusieurs années, mais l’application des modalités de ces traités reste toujours très difficile :

  • À ce jour, les services de soins de santé offerts aux collectivités éloignées et rurales sont toujours inadéquats.
  • Alors que l’intérêt pour l’Arctique à l’étranger augmente en raison de la fonte des glaciers, nous nous battons toujours pour que le gouvernement reconnaisse nos droits sur les ressources de l’Arctique et qu’il nous laisse exercer tous nos droits constitutionnels dans les négociations en lien avec nos terres ancestrales. C’est le cas par exemple de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et du territoire au-delà de la limite des 200 milles marins du Canada.

Pendant ce temps, les Premières Nations font face aux mêmes problèmes que les Inuits :

  • Plus de 70 communautés de Premières Nations n’ont pas accès à l’eau potable.
  • Les enfants autochtones reçoivent moins de financement par élève que les enfants non autochtones, et l’écart de financement s’étend de 20 à 50 pour cent selon les provinces.
  • Un financement pluriannuel stable, qui assurerait la prévisibilité et la stabilité des programmes et de l’aide destinés aux collectivités autochtones, manque toujours.

En tant que sénateurs, nous devons par ailleurs améliorer notre manière d’aborder les questions relatives aux Autochtones. Des projets de loi ayant des incidences potentielles sur les traités signés avec les peuples autochtones sont toujours soumis à notre étude sans que nous ayons mis en place de disposition de non-dérogation générale. Le ministère de la Justice ne nous prévient pas non plus en cas de possibles violations de nos droits ou de l’article 35, qui relève du Ministère, je crois. Par ailleurs, même nos collègues au Sénat voient toujours dans la consultation une préoccupation secondaire et non une nécessité.

En dépit de cela, j’ai trouvé la séance d’hier du Comité sénatorial permanent des peuples autochtones encourageante. Les remarquables jeunes témoins présents nous ont donné un aperçu de ce que le Canada pourrait être si nous leur offrions des occasions et un financement adéquats pour poursuivre les objectifs de réconciliation et de partenariat entre le Canada et les peuples autochtones.

Le Canada célèbre le 150e anniversaire de la Confédération cette année; ce serait en effet une commémoration extraordinaire si seulement le gouvernement pouvait enfin tenir les engagements que le pays a pris vis-à-vis de tous ses résidants autochtones. D’ici là, nous ne pouvons que poursuivre la lutte que les peuples autochtones mènent depuis plus de 150 ans.

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*