Canada's Original Think Tank

Le changement climatique et le droit à un logement

Le changement climatique et le droit à un logement

Le changement climatique et le droit à un logement

Le changement climatique et le droit à un logement


Publié le 4 décembre 2015
Blogue par l’hon. Mobina Jaffer

Regardez l’infographie ci-dessous

Cette semaine marque le début de la Conférence de Paris.

Tous ceux et celles qui y participent ont investi de nombreuses heures dans la préparation de cette conférence, notamment prévoir leur logement pour la durée du séjour.

Pourtant, à travers le monde, il y a tant de gens qui n’ont pas de logement, ni à court terme ni à long terme.

Les Nations Unies reconnaissent que le droit international considère le logement adéquat comme étant un droit de la personne : « Le droit international relatif aux droits de l’homme reconnaît le droit de chacun à un niveau de vie suffisant, et notamment à un logement convenable.

Bien que ce droit occupe une place centrale dans le système juridique international, plus d’un milliard de personnes ne sont pas convenablement logées. Des millions de personnes dans le monde vivent dans des conditions mettant en péril leur vie ou leur santé, dans des bidonvilles ou des établissements spontanés surpeuplés, ou dans d’autres conditions qui portent atteinte à leurs droits fondamentaux et à leur dignité. Par ailleurs, des millions de personnes sont expulsées, ou menacées d’expulsion, de leur logement par la force chaque année ».

La menace des changements climatiques risque d’aggraver cette situation déjà précaire et ainsi résulter en une crise mondiale du logement. De penser que la crise actuelle des réfugiés est désastreuse c’est de sous-estimer la gravité des effets que pourraient engendrer les changements climatiques.

Les températures extrêmes ont déjà résulté aux déplacements de milliers de gens à travers le monde. Malheureusement, ce chiffre ne cessera de grandir. La menace des déplacements massifs est tellement grande que les Nations Unies la surnomme déjà « les réfugiés climatiques ».

Pour ceux et celles qui pensent que cette crise n’aura lieu qu’en Afrique subsaharienne, ils se trompent. Ceci affectera également le droit au logement ici même, au Canada. Comme le démontre la crise des réfugiés syriens, les réfugiés climatiques auront un impact à travers le monde. La communauté internationale sera forcée de réagir, et comme nous l’avons vue dans certaines situations catastrophiques mondiales, la meilleure approche est celle qui réduit les dommages dès le départ.

En vue de ce problème, il nous faut une meilleure approche et compréhension de l’impact des changements climatiques sur le droit à un logement. Ce blogue est le quatrième d’une série de six dont je partage avec vous à l’aube de la Conférence de Paris. Il sera donc essentiel de ce problème soit discuté lors de la conférence.

Je continuerai à analyser comment les changements climatiques vont affecter les droits humains au courant des prochaines semaines et je vous encourage à me faire parvenir vos commentaires.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*