Canada's Original Think Tank

24 février 2016—La légalisation de la marijuana

24 février 2016—La légalisation de la marijuana

24 février 2016—La légalisation de la marijuana

Nous avons vous invité à prendre part à une discussion sur la légalisation de la marijuana, le 24 février. Dans son discours du Trône, le gouvernement a réaffirmé son engagement à légaliser la marijuana au cours de son mandat. De récents sondages indiquent qu’une majorité de Canadiens appuient une telle initiative. Au moment où le Canada s’engage dans la voie de la légalisation, il est impératif de faire les choses correctement. Comment la marijuana devrait-elle être vendue? Quelles mesures prendre pour veiller à ce que les mineurs n’y aient pas accès? De quels outils la police dispose-t-elle dans le cas des personnes qui conduisent sous l’effet de la marijuana?

Pour répondre à ces questions et discuter d’autres enjeux, nous avions invité un groupe d’experts et de décideurs, dont feront partie les personnes suivantes :

  • Bill Blair, député, secrétaire parlementaire de la ministre de la Justice
  • Clive Weighill, président, Association canadienne des chefs de police (ACCP)
  • Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT)
    • Amy Porath-Waller, directrice, Recherche et politiques
    • Rebecca Jesseman, conseillère principale en politiques
  • Benedikt Fischer, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH)
  • Eugene Oscapella, avocat et chargé de cours en matière de politique sur les drogues au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa

 

Cette réunion s’est tendue :

Le mercredi 24 février 2016
De 9 h 30 à 11 h 30
Édifice du Centre, pièce 160-S

Les discussions sont ouvertes non seulement aux parlementaires, mais également aux public, qui sont invités à y participer sur place ou par l’intermédiaire des médias sociaux à @Sensliberaux sur Twitter.


MISE À JOUR :

À la lecture de vos préoccupations, nous avons constaté que des précisions s’imposent quant au rôle de notre Caucus ouvert. Voici les points que nous tenons à souligner :

  1. Les sénateurs libéraux ne sont plus affiliés aux libéraux de la Chambre des communes, soit le parti au pouvoir. Cela signifie que notre influence sur la politique gouvernementale se limite au fait de pouvoir voter individuellement au Sénat sur les mesures législatives. Le groupe d’experts n’a pas été constitué par le gouvernement.
  2. Blair sera présent à titre de député du parti gouvernemental. À notre réunion du 3 février, notre groupe d’experts sur la réforme électorale comprenait M. Holland, secrétaire parlementaire de la ministre des Institutions démocratiques. Il ne nous est pas toujours possible d’obtenir la participation d’un représentant du gouvernement, mais nous souhaitons leur présence pour pouvoir entendre le point de vue du gouvernement.
  3. Cette réunion se veut non pas un débat sur l’opportunité de légaliser ou non la marijuana, mais sur la manière de la légaliser. Le gouvernement ayant réaffirmé son engagement électoral de légaliser la marijuana dans son discours du Trône, nous supposons que la légalisation se fera, d’une manière ou d’une autre. En tant que législateurs qui auront à voter sur cette mesure législative dans un avenir rapproché, nous voulons nous renseigner – et permettre à d’autres d’en faire autant – sur la manière responsable et durable de procéder. Nous reconnaissons que nous ne pourrons pas toucher à tous les aspects de la légalisation durant une réunion de deux heures.
  4. Cette réunion est sans rapport avec les consultations officielles du gouvernement et les travaux du comité parlementaire qui sera chargé de l’étude d’un projet de loi sur la marijuana.
  5. Veuillez noter que nous avons ajouté Eugene Oscapella à notre panel de discussion. M. Oscapella est un avocat de la région d’Ottawa et est co-fondateur de la Canadian Foundation for Drug Policy.

Choisissez une des options suivantes afin d’écouter le fichier audio de cette réunion :

Parquet (anglais et français)

Seulement anglais

Seulement français