Canada's Original Think Tank

3 mai 2017—La robotique et l’intelligence artificielle, Partie 2 : Les applications militaires

3 mai 2017—La robotique et l’intelligence artificielle, Partie 2 : Les applications militaires

3 mai 2017—La robotique et l’intelligence artificielle, Partie 2 : Les applications militaires

Au printemps 2014, les libéraux au Sénat ont ouvert aux Canadiens les portes de leur caucus. Cette initiative du caucus ouvert nous permet de prendre connaissance, de discuter et de débattre de dossiers d’importance nationale. L’initiative est organisée par le caucus libéral du Sénat, mais elle se veut non partisane.

Nous avons vous invité à vous joindre à nous le 3 mai pour tenir une discussion sur les applications militaires de la robotique et de l’intelligence artificielle (IA). L’évolution des technologies militaires présente divers avantages et défis. Les nouvelles catégories d’outils de robotique peuvent être rentables, amenuiser les charges utiles et réduire au minimum les dangers pour les soldats. Depuis les exosquelettes jusqu’aux véhicules non pilotés dirigés par des humains, l’état actuel des progrès exige que des humains participent encore au processus décisionnel. Cependant, au moins six pays travaillent à l’intégration complète de l’IA dans les technologies militaires, ce qui pourrait accroître l’utilisation d’armes autonomes sur le champ de bataille. Bien que 3 105 chercheurs dans les domaines de la robotique et de l’IA aient signé une lettre ouverte pour demander l’interdiction des armes totalement autonomes, il n’existe aucun accord international sur le niveau de contrôle humain qui devrait exister sur le champ de bataille. Afin d’étudier cet important sujet, nous avons discuté des défis juridiques, éthiques et stratégiques que présentent les progrès de la technologie dans la mesure où ils s’appliquent aux opérations militaires.

Le conférencier étaient :

  • Jeremy Littlewood : professeur adjoint, Norman Paterson School of International Affairs
  • Ian Glenn : président-directeur général et chef de la technologie, ING Robotic Aviation Inc.
  • Jason Millar : chercheur universitaire au niveau postdoctoral, Université d’Ottawa

Cette réunion s’est tendue :

Le mercredi 3 mai 2017
De 9 h 15 à 11 h 15
Salle 160S, édifice du Centre


Parquet

Français

Anglais

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*