Canada's Original Think Tank

30 mai 2018 – Protection des données privées

30 mai 2018 – Protection des données privées

30 mai 2018 – Protection des données privées

Le caucus ouvert, une tribune pour discuter de questions d’importance nationale, est né en 2014, quand les libéraux au Sénat ont ouvert les portes de leur caucus au public le mercredi matin. Le Caucus ouvert est maintenant présenté en collaboration par les sénateurs libéraux indépendants, le Groupe des sénateurs indépendants, et le Bureau du représentant du gouvernement au Sénat. Cette collaboration non partisane réunit trois groupes qui représentent la majorité des sénateurs actuels.

Ce débat est ouvert à tous les députés, sénateurs et membres du personnel parlementaire, ainsi qu’aux médias et au public.

Le Canada doit renforcer les mesures de protection des données privées prévues dans la loi. Contrairement à l’Union européenne qui dispose maintenant d’une réglementation stricte et proactive sur la protection des renseignements personnels, les lois fédérales canadiennes sur la protection de la vie privée fonctionnent selon un système de plaintes. De plus, à l’heure actuelle, les lois canadiennes sur la protection de la vie privée ne s’appliquent pas à la manière dont les partis politiques recueillent, emmagasinent et utilisent les données privées sur les électeurs.

Dans un monde de plus en plus numérique, il peut être difficile de comprendre la portée et la nature des atteintes à la sécurité des données qui se sont produites ou qui pourraient se produire. Comme l’a démontré le récent scandale en matière de données mettant en cause Facebook et Cambridge Analytica, il y a lieu d’explorer les solutions permettant d’améliorer la protection des données privées canadiennes. À la lumière de ce problème grandissant, nous posons les questions suivantes aux experts: comment les lois fédérales canadiennes sur la protection de la vie privée devraient-elles être étendues aux partis politiques? Quel type de réglementation est nécessaire pour s’assurer que les données privées canadiennes sont gérées de manière éthique et transparente, avec le consentement éclairé des parties?

Le groupe d’experts a été :

  • Daniel Therrien : Commissaire à la protection de la vie privée du Canada
  • Avner Levin : professeur et doyen intérimaire de la Ted Rogers School of Management de l’Université Ryerson. Expert sur la protection et la régulation des données privées, à la fois localement et internationalement
  • Valerie Steeves : professeur au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa. Expert sur l’utilisation par les jeunes des technologies en réseau et du droit de la vie privée au Canada
  • Adam Kardash : partenaire, vie privée et gestion de données, Osler, Hoskin et Harcourt LLP

La réunion a eu lieu:

Le mercredi 30 mai 2018
De 9 h 15 à 11 h 15
Pièce 160-S, édifice du Centre

Lisez les réflexions du sénateur Eggleton et de la sénatrice Saint-Germain au sujet de la protection des données privées ici.


Parquet

Source française

Source anglais