Canada's Original Think Tank

8 novembre 2017 — Robotique et intelligence artificielle : Impacts économiques et sociaux

8 novembre 2017 — Robotique et intelligence artificielle : Impacts économiques et sociaux

8 novembre 2017 — Robotique et intelligence artificielle : Impacts économiques et sociaux

Le caucus ouvert, une tribune pour discuter de questions d’importance nationale, est né en 2014, quand les libéraux au Sénat ont ouvert les portes de leur caucus au public le mercredi matin. Le Caucus ouvert est maintenant présenté en collaboration par le Groupe des sénateurs indépendants (GSI) et les sénateurs libéraux indépendants. Cette collaboration non partisane réunit deux groupes qui représentent la majorité des sénateurs actuels.

Ce débat non partisan est ouvert à tous les députés, sénateurs et membres du personnel parlementaire, ainsi qu’aux médias et au public.

Les avancées rapides dans les domaines de l’intelligence artificielle (IA) et de la robotique ont créé les conditions d’une nouvelle révolution industrielle. Ces progrès technologiques offrent des opportunités de croissance économique considérable, ainsi que le potentiel de changer fondamentalement la structure et le fonctionnement de la société. Il est toutefois possible que les technologies novatrices exacerbent les inégalités économiques et sociales. Selon certaines projections, jusqu’à 50 % des emplois actuels seront affectés par la robotique et l’IA, et ce dans tous les secteurs. Les emplois comportant des tâches répétitives ont déjà été remplacés par des robots, et bien que de nouveaux emplois aient été créés, tout le monde ne pourra pas profiter de ces professions spécialisées.

Pour que le Canada puisse exploiter correctement son potentiel, nous devons impérativement nous préparer aux défis stratégiques, juridiques et éthiques que posent les progrès dans les domaines de la robotique, de l’IA et de l’apprentissage machine. En partant du principe que nous sommes en pleine révolution technologique, nous posons la question suivante : quelles mesures faut-il prendre pour que le Canada puisse profiter des avantages de la robotique et de l’IA tout en atténuant les effets négatifs?

Les experts invités ont été :

  • Kristen Thomasen : professeure en droit et en robotique et société à l’Université de Windsor, où ses travaux portent sur les répercussions juridiques, sociales et éthiques de la robotique et de l’intelligence artificielle.
  • Sean Mullin : directeur général, Brookfield Institute for Innovation + Entrepreneurship. Économiste, spécialiste des politiques publiques et commentatrice sur les répercussions des avancées technologiques
  • Nicolas Chapados : Cofondateur d’Imagia, Chef scientifique chez Element AI
  • Goldie Nejat : professeur agrégé de génie mécanique, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la robotique pour la société à l’Université de Toronto

La discussion est ouverte non seulement aux parlementaires, mais également aux Canadiens, qui sont invités à y participer sur place ou par l’intermédiaire des médias sociaux à @Sensliberaux sur Twitter.

Si vous souhaitez y assister, veuillez communiquer avec Agnes Barr-Klouman à Agnes.Barr-Klouman@sen.parl.gc.ca.

Cette réunion a eu lieu :

le mercredi 8 novembre 2017
9 h 15 – 11 h 15
Pièce 160S, édifice du Centre


Parquet

Source française

Source anglaise