Canada's Original Think Tank

La Nova Scotia Highland Village Society – Félicitations aux lauréats des bourses d’études Treasures of Youth

La Nova Scotia Highland Village Society – Félicitations aux lauréats des bourses d’études Treasures of Youth

La Nova Scotia Highland Village Society – Félicitations aux lauréats des bourses d’études Treasures of Youth

L’honorable Jane Cordy : 

Honorables sénateurs, tout au long de l’histoire du Canada, la Nouvelle-Écosse a toujours entretenu des liens très étroits avec son patrimoine gaélique. En 1850, le gaélique écossais se situait au troisième rang des langues les plus parlées au Canada, après l’anglais et le français. Le journal entièrement rédigé en gaélique qui a connu la plus longue durée de vie a été publié à Sydney, en Nouvelle-Écosse, à la fin des années 1800. Il a été publié pendant 12 ans.

Même si le gaélique n’est plus aussi populaire qu’avant, son héritage se fait encore sentir partout en Nouvelle-Écosse. Dans cette province, le programme d’études de 11 écoles offre l’enseignement du gaélique, et de jeunes Néo-Écossais continuent d’être sensibilisés à l’importance culturelle de la langue gaélique.

Baile nan Gàidheal, le Highland Village de la Nouvelle-Écosse, situé à Iona, à l’île du Cap-Breton, joue un rôle central dans la préservation de notre patrimoine gaélique. La Nova Scotia Highland Village Society a été fondée en 1959. Elle avait pour mission de développer le village et de créer un musée d’histoire vivante pour interpréter, préserver et faire connaître la langue, la culture et le patrimoine gaéliques écossais de la Nouvelle-Écosse. En 2000, la société a établi une nouvelle relation avec le gouvernement de la province et le Highland Village est ainsi entré dans la famille du Musée de la Nouvelle-Écosse. La société continue de gérer le Highland Village pour le compte de la province.

La vision de la Nova Scotia Highland Village Society est de faire du Highland Village un centre de traditions gaéliques populaires qui entretient, communique et célèbre le patrimoine et l’identité culturelle de la communauté gaélique de la Nouvelle-Écosse.

En 2014, la Nova Scotia Highland Village Society a créé la bourse d’études Stòras na h-Òigridh — Treasures of Youth. Cette bourse est accordée à de jeunes Canadiens qui s’intéressent aux traditions gaéliques, dont la danse, le violon, le piano, la langue et les contes. Jusqu’ici, elle a été décernée à 7 jeunes âgés de 5 à 21 ans.

En 2017, Katherine MacDonald, de Little Narrows, et Abagail MacDonald, de St. Andrews, ont toutes deux reçu une bourse de 1 000 $. Les deux jeunes femmes sont des pianistes talentueuses qui sont très actives au sein de la communauté gaélique de la Nouvelle-Écosse.

Les demandes pour 2018 sont maintenant disponibles en ligne et doivent être transmises le 30 avril prochain au plus tard. Cette année, la Nova Scotia Highland Village Society remettra des bourses à trois jeunes Néo-Écossais, dont deux bourses de 1 000 $ et une de 500 $. Grâce à des bourses de ce genre, le patrimoine gaélique de la Nouvelle-Écosse restera bien vivant.

Honorables sénateurs, si vous passez à l’île du Cap-Breton cet été, je vous invite à vous arrêter dans la magnifique localité d’Iona et à faire une visite au Baile nan Gàidheal, le Highland Village de la Nouvelle-Écosse. Mòran taing. Merci.