Canada's Original Think Tank

Les affaires autochtones et du Nord—La discrimination fondée sur le sexe

Les affaires autochtones et du Nord—La discrimination fondée sur le sexe

Les affaires autochtones et du Nord—La discrimination fondée sur le sexe

Les affaires autochtones et du Nord—La discrimination fondée sur le sexe


Publié le 19 juin 2017
Hansard et déclarations par l’hon. Sandra Lovelace Nicholas

L’honorable Sandra Lovelace Nicholas : Ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat.

Honorables sénateurs, vous avez devant vous une femme autochtone terriblement découragée d’apprendre que le gouvernement n’appuiera pas l’amendement que le Sénat proposait d’apporter au projet de loi S-3 afin d’éliminer de la Loi sur les Indiens toute discrimination fondée sur le sexe.

Je suis particulièrement offensée que la ministre des Affaires autochtones et du Nord fasse valoir le maintien de la discrimination contre d’autres femmes en conseillant fortement aux députés de ne pas appuyer l’amendement du Sénat, mais d’appuyer plutôt son plan de procéder à une deuxième phase de consultation pour examiner les façons de rendre la loi moins discriminatoire. Honorables sénateurs, de la discrimination, c’est de la discrimination.

Cela va également à l’encontre de la promesse électorale du gouvernement d’améliorer la relation avec les Autochtones et d’adopter un mode de gouvernance moins sexiste. Une autre promesse rompue.

Comment le gouvernement peut-il justifier l’exclusion des descendantes de ces femmes autochtones privées de leurs droits à qui le gouvernement a retiré le statut alors que nous savons tous que cela va augmenter les probabilités qu’elles soient victimes de mauvais traitements, qu’elles disparaissent, qu’elles soient agressées sexuellement ou qu’elles soient victimes de meurtre?

 

Veuillez appuyer ici pour lire la question du sénateur dans son intégralité

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*